mercredi 14 juin 2017

Animations du mois de juin

ACTIVITÉS du SAMEDI 24 JUIN 2017

Proposées par l'équipe de la médiathèque

Jeux de 10h30 à 11h30 (sur inscription) :














- Jeux pour les enfants. Cette animation est ouverte à tous les enfants de 3 à 11 ans.
Les enfants de 3 ans à 5 ans devront être accompagnés d'un adulte.

- Atelier ORIGAMI thème de la nature.





Date limite d'inscription : mercredi 21 juin 2017


Animation ouverte à tous les enfants à partir de 15 heures :











- L'heure du conte "la nature" avec les conteuses du Clair de lune


Si le temps le permet, cette séance aura lieu à l'extérieur derrière l'école.
Pensez aux chapeaux et lunettes de soleil

Une collation vous sera proposée

vendredi 2 juin 2017

La médiathèque est ouverte aujourdh'ui

La médiathèque est ouverte samedi 3 juin 2017 mais sera fermée lundi 5 juin 2017 
jour de la Pentecôte

Venez découvrir nos nouveautés

Nouveauté Roman policier


Jusqu'à l'impensable de Michaël Connelly

Bosch ira-t-il jusquà l'impensable ?

Harry Bosch, retraité du LAPD malgré lui, tente de tuer le temps en remontant une vieille Harley lorsque Mickey Haller, son demi-frère avocat de la défense, lui demande de l'aide. Il ne voit en effet que Bosch pour l'aider à innocenter Da Ouan Foster, un ex-membre de gang accusé d'avoir battu à mort la directrice adjointe des services municipaux de West Hollywood. Même si la preuve est accablante, Haller en est sûr, son client est innocent.? Dilemme pour Harry ! Passer du côté de la défense quand on a travaillé avec passion pour la police de Los Angeles toute sa vie ? Tout simplement impensable.

Nouveautés Romans


La tresse de Laetitia Colombani

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.




Une très légère oscillation de Sylvain Tesson


Le journal de bord de Sylvain Tesson, entre expéditions et voyages intérieurs, bivouacs d'un soir et méditations d'un jour. Entre les mots se dessine l'écriture d'un destin.

La géographie de Sylvain Tesson est vaste. Elle couvre Paris, les toits de Notre-Dame, les calanques de Cassis, les montagnes de Chamonix, l'Irak, l'Ukraine, la Russie. Il y a les expéditions et les voyages intérieurs, les bivouacs d'un soir et les méditations d'un jour, mais aussi les escalades des parois et les descentes au fond des livres. Entre les mots se dessine l'écriture d'un destin. Alors que son dernier livre Sur les chemins noirs raconte son voyage du sud de la France au Cotentin, Une très légère oscillation est un miroir le long d'autres chemins.

Le journal de Sylvain Tesson oscille entre le Manuel d'Epictète et les pensées de Jules Renard. Il nous incite à jouir de l'instant, à ne rien attendre du lendemain et à s'extasier des manifestations du vivant : une branche dans le vent, le reflet de la lune. C'est la chose la plus difficile au monde que de reconnaître le bien-être dans ses expressions les plus humbles, de le nommer, le saisir, le chérir. Savoir qu'on est en vie, que cela ne durera pas, car tout passe et tout s'écoule.

Tout intéresse Sylvain Tesson. Sa panoplie littéraire enveloppe l'actualité la plus brûlante : Daech, les attentats, l'islam, le pape, la politique française mais aussi l'intemporel, la poésie, le spirituel. Humour et poésie sont les deux lignes de vie de Sylvain Tesson même quand il chute d'une toit et se retrouve hospitalisé pendant de longs mois à la Salpetrière : " Un fleuve bordé de saules pleureurs, est-ce une rivière de larmes ? "

mardi 23 mai 2017

ATTENTION

Exceptionnellement la médiathèque sera fermée à partir du mercredi 23 mai 2017

Réouverture au public le lundi 29 mai 2017

lundi 22 mai 2017

Ça c'est passé samedi 20 mai 2017

Merci aux participantes et participants pour ce moment d'échange


Voici quelques photos avant le top départ de l'inauguration de la grainothèque









dimanche 14 mai 2017

Animations du 20 mai 2017

ANIMATIONS À LA MÉDIATHÈQUE
SAMEDI 20 MAI 2017



L'HEURE DU JEU
Proposée par l'équipe de la médiathèque

Samedi 20 mai 2017 De 10h30 à 11h30
Pour les enfants de 3 à 11 ans






 

INAUGURATION DE LA 
GRAINOTHÈQUE À LA MÉDIATHÈQUE
 DE PONTHÉVRARD
SAMEDI 20 MAI 2017 DE 15 H À 17 H


Chacun peut venir se servir ou bien déposer des graines de sa récolte, le tout gratuitement. C'est vraiment un lieu d'échange libre,
Nous comptons sur vous pour faire de cette inauguration un instant d'échange autour de ce thème (astuces et savoir faire dans son jardin) 
Nous devons cette initiative à des Evriponthains soucieux de l'environnement.
Cette grainothèque sera implantée à la médiathèque toute l'année, et pendant les saisons d'endormissement de «mère-nature», nous espérons alimenter cette grainothèque avec vos photos de graines plantées.






dimanche 23 avril 2017

Nouveautés


La voix des vagues de Jackie Copleton

Lorsqu'un homme horriblement défiguré frappe à la porte d'Amaterasu Takahashi et qu'il prétend être son petit-fils disparu depuis des années, Amaterasu est bouleversée. Elle aimerait tellement le croire, mais comment savoir s'il dit la vérité ?

Ce qu'elle sait c'est que sa fille et son petit-fils sont forcément morts le 9 août 1945, le jour où les Américains ont bombardé Nagasaki ; elle sait aussi qu'elle a fouillé sa ville en ruine à la recherche des siens pendant des semaines. Avec l'arrivée de cet homme, Amaterasu doit se replonger dans un passé douloureux dominé par le chagrin, la perte et le remord.

Elle qui a quitté son pays natal, le Japon, pour les États-Unis se remémore ce qu'elle a voulu oublier : son pays, sa jeunesse et sa relation compliquée avec sa fille. L'apparition de l'étranger sort Amaterasu de sa mélancolie et ouvre une boîte de Pandore d'où s'échappent les souvenirs qu'elle a laissé derrière elle ...

 



Marx et la poupée de Maryam Madjidi


Depuis le ventre de sa mère, Maryam vit de front les premières heures de la révolution iranienne. Six ans plus tard, sa mère et elle rejoignent le père en exil à Paris. A travers les souvenirs de ses premières années, Maryam raconte l'abandon du pays, l'éloignement de sa famille, la perte de ses jouets donnés aux enfants pauvres de Téhéran sous l'injonction de ses parents communistes, l'effacement progressif du persan sans cesse en opposition avec le français, qu'elle va tour à tour rejeter, puis adopter frénétiquement, au point de laisser enterrée de longues années sa langue natale. Maryam Madjidi raconte avec humour et tendresse les racines comme fardeau, comme rempart, comme moyen de socialisation, et même comme arme de séduction massive.



Mon midi mon minuit de Anna Mc Partlin

À la suite d'un drame, le monde d'Emma, jusque-là rempli de promesses, s'effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d'elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre...
Comment survivre à la perte et au chagrin ?
Quel courage l'existence peut-elle parfois exiger de nous ?





Peggy dans les phares de Marie-Eve Lacasse

« Depuis que je te connais je vis avec l'inquiétude de te perdre. Pour la drogue, des hommes fantasques, des femmes bouleversantes qui t'emmènent ailleurs, là où je n'ai pas accès. Il y a les rivages poétiques qui ne m'ont jamais enchantée, les bals somptueux où je n'ai pas mes entrées, la rivalité vénéneuse d'un papier imbibé sous la langue et la complicité des piqûres que je n ai jamais voulu partager. Je suis toujours arrivée à me frayer un chemin jusqu'à toi, conservant comme je le peux une dignité impériale.» Mannequin, styliste, journaliste de mode, mariée à un grand résistant puis à Claude Brasseur, Peggy Roche a aussi été pendant vingt ans la compagne discrète de Françoise Sagan. Peggy dans les phares est le roman de cette passion dévorante traversée des plus grandes figures de la vie littéraire et artistique de l'époque.




Soif de musique de Romel

Comment devient-on pianiste concertiste multimillionnaire à vingt ans ? 

L'histoire d'Hector stupéfie. On suit le jeune prodige depuis son plus jeune âge : père chef d'orchestre et mère pianiste, professeurs rocambolesques, concours internationaux les plus exigeants... Hector se surpasse à chaque fois et surprend son entourage. Son don et sa force de travail de démiurge le mèneront jusqu'aux plus hauts sommets. Mais que faire lorsqu'à vingt ans on a déjà obtenu tous les honneurs et l'admiration de ses pairs ? Que reste-t-il du génie lorsqu'on l'a usé jusqu'à la corde ?

Soif de musique est un roman d'une grande finesse et une superbe déclaration d'amour à la musique classique. On ne peut rester insensible au destin d'Hector, prodige attachant et pianiste virtuose.



















mardi 18 avril 2017

Acquisitions Romans


Des âmes simples de Pierre Adrian

Ce qui repousse les caméras m'attire. Ceux qui trébuchent, ceux qu'on ne voit pas. J'aime le fond de la classe. Le saccage et le sursaut, la poudrière, le foutoir, la beauté, les rêveurs : tout est au fond, chez les invisibles. Au fond des vallées. Cette leçon, je l'apprendrai aux côtés de frère Pierre. En citant saint Paul, il me dira que la véritable sagesse n'est pas celle du monde : " Si quelqu'un pense être sage à la manière d'ici-bas, qu'il devienne fou pour être sage. "

Au cœur d'une vallée, aux confins de la France, un homme tient là seul par sa foi. Au plus près des vies minuscules – les bergers et les bêtes, les paumés et les vagabonds célestes –, il accueille les histoires murmurées, les hommes en perdition. Les croyants et ceux qui ne croient pas. Parce qu'" on ne peut plus faire comme si les gens avaient la foi. " Pour lui, cela importe peu. Jour et nuit, son portable sonne. Il accourt.

D'une plume taillée à la serpe, Pierre Adrian nous offre un récit éblouissant, à l'écoute des ténèbres et de la désespérance d'une époque.





La mélodie familière de la boutique de Sung de Karin Kalisa

Lorsque la grand-mère de Minh donne un spectacle de marionnette vietnamienne pour la fête de fin d'année de l'école, personne ne soupçonne que Prenzlauer Berg va en être bouleversé. Et pourtant, dans le quartier situé au cœur de Berlin, la part d'Asie – cette richesse culturelle enfouie –ressurgit, insufflant un nouveau sens de la communauté. L'effet papillon dans toute sa puissance. Bientôt, tous les habitants sont coiffés de chapeaux de paille pointus, des légumes méconnus apparaissent dans les assiettes, des ponts en bambou relient les maisons de toit en toit. De belles vibrations, une vraie révolution !

Ode à la diversité et à la différence, La Mélodie familière de la boutique de Sung est un roman à l'optimisme contagieux, où l'on découvrira que l'histoire de l'Allemagne de l'Est et l'Ouest, n'est pas si éloignée de celle du Vietnam du Nord et du Sud. Un conte qui cache derrière candeur et simplicité, une rare subtilité.






Voici le récit d'une vie brûlante, écrit à la hâte dans sa cellule par une jeune femme de vingt-neuf ans qui se doute qu'elle va mourir : " Si je raconte tout cela avec tant de franchise, c'est parce que je m'attends de toute manière à être fusillée. " Elle le sera en effet, en juin 1931, au " camp à destination spéciale " des îles Solovki, quelques mois après son mari le poète Alexandre Iaroslavski.

" Étudiante pleine de rêves ", ainsi qu'elle se définit elle-même, Evguénia, vite dégoûtée par la dictature des bolchéviks, se convainc que le monde des voyous forme la seule classe vraiment révolutionnaire. Elle décide de vivre dans la rue et de devenir une voleuse, à la fois par conviction politique et aussi par un goût du risque qu'elle confesse. Loin de l'imagerie héroïque de la " construction du socialisme ", c'est le Moscou et le Léningrad des marginaux, enfants des rues, ivrognes, prostituées, vagabonds, qu'elle nous fait découvrir dans une langue sans fioritures.






 De tes nouvelles de Agnès Ledig

En moins de cinq ans, Agnès Ledig s'est imposée comme l'une des romancières françaises les plus aimées du grand public. Ses trois best-sellers, Juste avant le bonheur, prix Maison de la Presse 2013, Pars avec lui et On regrettera plus tard (Albin Michel) sont aujourd'hui traduits en 12 langues.

Anna-Nina, pétillante et légère, est une petite fille en forme de trait d'union. Entre Eric, son père, et Valentine, qui les a accueillis quelques mois plus tôt un soir d'orage et de détresse. Maintenant qu'Eric et Anna-Nina sont revenus chez Valentine, une famille se construit jour après jour, au rythme des saisons. Un grain de sable pourrait cependant enrayer les rouages de cet avenir harmonieux et longtemps désiré.





Personne n'a oublié de Stéphanie Exbrayat


Sam, huit ans, tombe du haut d'une grange et meurt le crâne fracassé. Pour sa mère Colette, impossible de croire à un accident. Elle soupçonne François, son mari, un homme violent et secret, de ne pas être étranger au drame. Dix ans auparavant, Colette, enceinte d'un autre homme, a été contrainte de l'épouser. Dès lors, son mari a imposé la terreur et la tyrannie au sein de leur foyer.

Bravant la violence de cet homme, Colette s'engage dans une dangereuse quête de vérité. Quel rôle a t-il joué dans la mort de Sam ? Et quel est ce trouble passé que François semble vouloir cacher à tout prix ? Au cœur de ce petit village du Morvan, les esprits s'échauffent et les tensions remontant à la guerre atteignent leur paroxysme. Le village bruisse de rumeurs et de douloureux secrets ne tardent pas à resurgir...














samedi 15 avril 2017

L'heure du jeu





L'HEURE DU JEU

AVRIL 2017


Proposée par l'équipe de la médiathèque


Samedi 22 avril 2017

De 10h30 à 11h30


Sur inscription

Date limite d’inscription : mercredi 19 avril 2017


Cette animation proposée à la médiathèque est ouverte à tous les enfants de 3 à 11 ans

Sur inscription obligatoire. Les enfants de 3 ans à 5 ans devront être accompagnés d'un adulte. 




Facebook : Bibliothèque de Ponthévrard






lundi 3 avril 2017

Ça c'est passé à l'atelier d'écriture

Comme promis voici quelques textes écrits par les participants de l'atelier d'écriture du 31 mars

Le sujet : Pâques, printemps, poésie 
L'exercice : textes sous la forme d'acrostiches


Patatras, encore un œuf de cassé, jamais je n'arriverai à en décorer
Alleluia, à quel moment faut-il chanter ? Avant ou après l'arrivée du curé
Quel bruit angoissant que ces cloches !
Un bon casque sur les oreilles
Et me voilà plus sereine
Sauvée, les cloches s'en vont, restent les œufs décorés

Pascal
René
Isabelle
Noémie
Tout le monde
Est là
Maintenant
Pour
Saluer le printemps

Pourquoi écrire une poésie
Oser les mots, se dévoiler
Et après se cacher dans son lit
S'enfoncer sous son oreiller
Idiotie d'un instant
Exaltation du printemps







P âques approche 

Robe claire et socquettes blanches

Immobile à la fenêtre

Nonettes et pinsons sur les branches encore nues

Tout est calme, pas un souffle de vent

Entendez-vous les cloches ?

Mais soudain…

Prendre le poudre d’escampette

Sortir sans plus attendre.

Pourquoi pas

Aller              

Quémander    

Un sourire     

Et                  

Sourire aussi.


Papier quadrillé    

Ou feuille blanche

Encre violette       
    
Stylo à plume        
    
Imagination           
      
Ecrire                    
           









lundi 13 mars 2017

Ça c'est passé samedi après-midi







Jacqueline nous a transportés dans un conte traditionnel, Nicole nous a conté un kamishibaï, et Catherine nous a amusés avec un tapis de lecture et des marionnettes.

Crocodile, éléphant, serpent, singe, girafe, et petit oiseau de toutes les couleurs ont enchanté les enfants.

Nous essayons de programmer d'autres contes pour le mois de juin.